Newsletter
Janvier 2019

Pierre anniversaire: janvier

Les signes du zodiaque ont été associés pendant longtemps à une pierre censée faire écho au caractère de la personne née sous le signe concerné, et ainsi lui porter chance. Plus tard, les pierres ont été apparentées aux mois plutôt qu’aux signes astrologiques. Les principales se retrouvent dans la plupart des cultures, mais la façon dont elles sont assignées varie.

La pierre anniversaire du mois de Janvier est le Grenat. Il est associé à Janvier dans la tradition ayurvédique et dans les cultures occidentales modernes.

Les variétés rouges du grenat (également les plus communes) sont souvent confondues avec les rubis. Cependant, les grenats de couleur rouge ne sont pas les seules variétés existantes de grenats..

Les grenats sont des minéraux typiques des gisements métamorphiques.On les retrouvent aussi bien en gisements primaires que secondaires. Ce sont des silicates d’aluminium, de fer, et de calcium, appartenant au système cristallin cubique (donc isotrope). Une densité allant de 3.6 à 4.2 ; une dureté de 7.5 ; et des indices de réfraction compris entre 1.740 et 1.890 ; Les grenats résistent bien aux chocs, ils ont également un bonne résistance chimique et une résistance thermique « moyenne à bonne » selon les variétés de grenats.

Certains grenats peuvent être imprégnés de résines de synthèse pour dissimuler les givres. Les grenats de synthèse, comme le YAG et le GGG sont en fait des oxydes utilisés comme substituts du diamant ainsi que pour certaines applications industrielles. On retrouve également le grenat almandin dans les DGV (doublet grenat-verre).

Couleurs et noms associés:
- Almandin = rouge violacé
- Démantoïde = vert clair
- Hessonite = orange brun
- Leuco-grenat = incolore
- Malaya = rose pêche
- Mélanite = noir
- Pyrope = rouge feu
- Rhodolite = rose framboise
- Spessartite = orange vif « orange fanta »
- Topazolite = jaune
- Tsavorite = vert foncé
- Uvarovite = vert foncé

Les diamants de Tavernier:

Les vingt plus beaux diamants vendus à Louis XIV par Jean-Baptiste Tavernier (voyageur et pionnier français du commerce avec l’Inde) en 1668 ont été modélisés sur ordinateur en prenant en compte les informations contenues dans les archives. La collection contient 20 diamants: 17 facettés et 3 bruts. Une fois modélisés info-graphiquement, les diamants facettés ont été reconstitués en oxyde de zirconium synthétiques tandis que les diamants bruts ont été façonnés en époxy via une imprimante 3D. Ces travaux permettent de matérialiser l’extraordinaire splendeur de l’art lapidaire indo-mongol acquis par Louis XIV grâce à Tavernier.

L’étude des techniques utilisées par Abraham Bosse (graveur et fondateur de la géométrie projective) a suggéré l’hypothèse que les dimensions relatives des 20 diamants pouvaient se corréler logiquement avec leur poids. La gravure a également été recoupée avec les données paléographiques afin d’obtenir les meilleurs résultats possibles. Par ailleurs les dimensions du diamant bleu « Hope » et son moulage en plomb viennent compléter cette étude.

La splendeur des pierres vendues par Tavernier à Louis XIV frappe au premier examen. Plus inattendu, Tavernier détermine souvent le dessus et le dessous d’une pierre de façon « Archaïque ». En effet, il reste influencé par des factages qui suivent l’usage au bas Moyen-Age (pointe à l’avers et le plat au revers), devenus désuets depuis la fin du 16ème siècle.

Les répliques des diamants de Tavernier offrent donc un panorama saisissant sur la production des mines dites « de Golconde » et sur l’art lapidaire indo-mongol. Il renseigne aussi sur les conceptions plutôt traditionalistes de Tavernier concernant son estime des diamants. L’intérêt du roi pour les diamants et notamment les « fancy », peu académiques à l’époque, semble découler de l’influence transalpine de Mazarin qui collationnait les diamants de couleur, ainsi que le goût assumé pour le coloré typique du « Grand Siècle ».

Vous pourrez retrouver plus de détails sur les diamants de Tavernier, dans l’article de F. FARGES, P. DUBUC et M. VALLANET-DELHOM, disponible sur la revue de l’AFG de septembre 2017 (revue nº201).

Julianne Moore
© guide-joaillier.com & blogs.univ-poitiers.fr
Carmeltazite
© guide-joaillier.com & blogs.univ-poitiers.fr
Mont carmel
© guide-joaillier.com & blogs.univ-poitiers.fr

News de l’EIG:

Toute l’équipe de l’EIG tient à vous souhaiter une excellente année 2019. Que cette nouvelle année vous apporte santé, réussite et beaucoup de gemmes

Comme chaque année à l’EIG, le début d’année est synonyme de voyages pédagogiques à destination de l’Asie. En effet, nous sommes en plein préparatifs pour les voyages à venir, à savoir: respectivement le Sri Lanka (anciennement Ceylan) pour les étudiants de 2ème année qui se déroulera pendant la première quinzaine de février. Et la Thaïlande pour les étudiants de 1ère année qui se déroulera pendant la deuxième quinzaine de février.

Nous vous donnons donc rendez-vous le mois prochain pour découvrir lesaventures que nos étudiants auront vécues pendant leurs voyages.

Go back